Isidore de Milet

Isidore de Milet est un architecte et mathématicien byzantin du VIème siècle. Il est surtout connu pour la reconstruction de la basilique Sainte-Sophie à Constantinople avec Anthemios de Tralles.

Avant cette œuvre majeure, on lui attribue la reconstruction de la ville de Zenobia en Syrie. Beaucoup plus sûrement, il est l'architecte de l'église Saint-Serge-et-Bacchus,toujours à Constantinople, construite entre 527 et 536. Le plan est une préfiguration de celui de Sainte-Sophie, c'est à dire un carré surmonté d'une coupole, le sanctuaire étant précédé d'un vestibule d'entrée et fermé par une abside semi-circulaire. L'aspect extérieur en est très trapu.

Eglise Saint-Serge-et-Bacchus (527-536), Istanbul. Coupe de l'église

Ku c uk ayasofya camii elevation

Eglise Saint-Serge-et-Bacchus , Istanbul. Vue extérieure

1280px sergius and bacchus church february 2011

Eglise Saint-Serge-et-Bacchus, Istanbul. La coupole

1920px interior of sergius and bacchus church 3

1920px interior of sergius and bacchus church 2

Eglise Saint-Serge-et-Bacchus, Istanbul. La galerie et le vestibule

St serge et bacchusEglise Saint-Serge-et-Bacchus, istanbul. Elevation de la nef. Le mihrab a été installé lors de la transformation de l'église en mosquée

Ensemble copy copie 1Eglise Saint-Serge-et-Bacchus, Istanbul. Détail de la décoration. On peut apercevoir la dédicace gravée à la gloire de l'Emperur Justinien 1er, son épouse Théodora et à Saint Serge.

D co int rieure copy copie 1L'histoire de la basilique Sainte-Sophie est longue et complexe. Le première basilique a été fondé par le premier empereur romain chrétien Constantin le grand en 330. Cette première basilique achevée en 360 est incendiée en 404. Une nouvelle basilique est consacrée en 415 mais brûle en 532. C'est donc une troisième basilique qui est voulu par l'empereur Justinien 1er et dont Isidore de Milet et Anthemios de Tralles doivent assurer la construction. Le second architecte meurt rapidement et c'est donc Isidore seul qui poursuit l'essentiel des travaux.

L'édifice est achevé en 537. Les travaux ont été très rapides (5 ans), mais une grande partie des matériaux utilisée correspond à un recyclage d'éléments prééxistants, notamment les colonnes, mais aussi des chambranles et des lintaux des portails. Sainte-Sophie a, dès son origine, un côté rafistolage. La coupole mesure un peu plus de 30 m de diamètre et repose sur 4 pendentifs sur lesquels le poids de la coupole se répartit et est transmis à 4 gros piliers. A l'origine, Isidore ne prévoit pas de contreforts, absence qui est à l'origine de la faiblesse structurelle de l'ensemble. L'énorme espace intérieur ainsi dégagé, va fasciner tous les architectes. Sainte-Sophie servira de modèle à toutes le mosquées construites en Turquie après la prise de Constantinople en 1453. Bien que le diamètre de la coupole soit inférieur à celle du Panthéon construit sous Hadrien à Rome, l'avancée technique majeure est que la coupole ne repose plus sur une base circulaire, c'est a dire que le poids est également réparti sur toute la circonférence, mais sur 4 points.

Basilique Sainte-Sophie (532-537), Istanbul. Coupe de l'édifice dans son état originel

1920px hagia sophia laengsschnittConstantinople est située dans une zone très sismique, puisque la faille anatolienne traverse la ville. C'est ce qui explique que la coupole s'est effondrée plusieurs fois durant l'Empire Byzantin. L'intérieur de la basilique a été couverte de mosaïques entre sa construction et le XIIIème siècle, nottamment un Christ Pantocrator qui recouvrait la coupole. Celui-ci a été badigeonné à la chaux lors de la transformation de la basilique en mosquée. En outre, de nombreux pillages ont fait en grande partie disparaître ces mosaïques.

La faiblesse structurelle de l'ouvrage a nécessité, dès le XIIème siècle, l'ajout de contrefort et d'arcs-boutants. Après 1453, date de la prise de Constantinople par Mehmed II, deux minarets furent ajoutés. Au milieu du XVIème siècle, le grand architecte Sinan construisit les deux autres minarets et ajouta d'autres renforts. Lorsqu'on visite Sainte-Sophie, on ne peut qu'être déçu par l'aspect extérieur de l'édifice. On a l'impression d'un immense rapiéçage fait de bric et de broc. On peut d'ailleurs s'inquiéter si un nouveau séisme frappait Istanbul.

Basilique Sainte-Sophie, Istanbul. Vue extérieure

1280px hagia sophia exterior 2007 002Basilique Sainte-Sophie, Istanbul. Vues de l'espace intérieur

800px interieur de la basilique sainte sophieBasilique Sainte-Sophie, Istanbul. La coupole. Elle a été déformée par la pression des murs et pas les aléas sismiques. Elle présente actuellement un tambour pseudo-ovoïde

1024px hagia sophia coupoleBasilique Sainte-Sophie, istanbul. La porte impériale

800px imperial gate hagia sophia 2007aBasilique Sainte-Sophie, Istanbul. La galerie de l'impératrice Théodora

1280px empress loge hagia sophia 2007 002

Basilique Sainte-Sophie, Istanbul. Mosaïque de la porte impériale (fin du IXème siècle). Agenouillé aux pieds du Christ Pantocrator, l'empereur Léon VI le Sage ou Constantin VII Porphyrogénète. Dans les médaillons, la Vierge et l'Archange Gabriel

1920px hagia sophia imperial gate mosaic 2

Basilique Sainte-Sophie, Istanbul. Mosaïque de Justinien et Constantin (milieu du Xème siècle). De part et d'autre de la Vierge à l'enfant, l'empereur Constantin, fondateur de la basilique, et l'empereur Justinien, reconstructeur de la basilique.

1920px hagia sophia southwestern entrance mosaics 2

Basilique Sainte-Sophie, Istanbul. Mosaïque de l'Impératrice Zoé (XIème siècle). De part et d'autre du Christ Pantocrator, l'empereur Constantin IX Monomaque et l'impératrice Zoé la Porphyrogénète

1280px empress zoe mosaic hagia sophiaUn petit mot pour terminer : lorsque j'ai visité la basilique Sainte-Sophie en 1993, le guide turc m'a dit : profitez en bien, au prochain tremblement de terre, la basilique s'effondrera !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×