Karl Friedrich Schinkel

Karl Friedrich Schinkel (1781-1841) est l'architecte prussien le plus important de la période romantique. Ses œuvres montrent une tension stylistique constante entre un néogothique profondément original et un néoclassicisme apuré. S'opposant au Rococo dont la fin du XVIIIème voit les derniers feux, il impose un style plus austère, limitant au maximum la décoration et permettant une lecture claire de la structure des bâtiments organisés à partir de solides géométriques simples. En ce sens, il rejoint les architectes utopistes français, tout en n'en partageant pas les aspects sociaux.

Karl Friedrich Schinkel. Dessin anonyme, 1830

Portra t schinkel1

En même temps qu'il fut architecte, Schinkel fut aussi un peintre. La majorité de ses toiles représentent des ruines gothiques ou des cathédrales idéalisées dans des atmosphères mélancoliques teintées de fantastique. Certaines œuvres font indiscutablement penser à Caspar David Friedrich par leur sensibilité pré-romantqiue.

Eglise gothique sur une falaise au bord de la mer (1815)

1280px schinkel karl friedrich gotische kirche auf einem felsen am meer 1815

Ville médiévale au bord de l'eau (1813)

Karl friedrich schinkel medieval town by waterRuines d'un cloître gothique et groupe d'arbres (1809)

Heprodimagesfotos8612012091501 schinkel gotischeklosterruineundbaumgruppe jpg 5284776Les bords de la Spree près de Stralau (1817)

Karl friedrich schinkel the banks of the spree near stralauPaysage avec des arcades gothiques

72r035aEn temps qu'architecte, l'œuvre de Schinkel est énorme et très varié (momuments commémoratifs, églises, châteaux, bâtiments officiels). Si la Seconde guerre Mondiale en a détruit beaucoup, un certain nombre ont été reconstruit la Nikolaîkirche de Potsdam. Même incomplète, l'œuvre est trop important pour mes brèves petites notes. J'ai donc opéré un choix selon mes goûts.

Le tropisme néogothique de Schinkel est particulièrement prégant dans ses monuments comme celui à Louise de Prusse (1811) et celui à Martin Luther (1821).

Le monument à Louise de Prusse a été édifié à Gransee, un an après la mort de la reine, symbole de résistance à Napoléon. Sur un haut piédéestal en pierre est posé le cénotaphe surmonté de la couronne royale. Le dais en fonte est supporté par des ogives. L'ensemble, d'une grande légèreté, évoque une pergola.

Le monument à Luther a été installé sur la Markplatz de Wittenberg, la ville où le réformateur religieux avait affiché ses 95 thèses en 1517. Sur un piédestal en maçonnerie, le sculpteur Johann Gottfried Schadow (un des représentant majeur du néoclassicisme) a représenté Luther montrant sa traduction en allemand de la Bible). La statue est protégé par un dais en fonte plus architecturé que celui du monument à Louise de Prusse.

Monument à Louise de Prusse (1821), Gransee

Gransee luisendenkmalMonument à Luther (1821), Lutherstadt Wittenberg. Sculpture de Johann Gottfried Schadow

800px luther wittenbergC'est en 1829 que le Tsar Nicolas 1er commande à l'architecte, une chapelle dédiée à Saint-Alexandre-Nevski, dans le parc du palais de Peterhof. A la place du style vieux russe qu'on pourrait attendre, Schinkel construit une chapelle néo-gothique d'une élégnace et d'une délicatesse rare. Elle est bâtie sur un planc carré, ornée d'une abside sur chaque face. Celles-ci ont disparu, le bâtiement ayant subi de nombreuses vicissitudes à travers la Révolution de 1917 et le siège de Léningrad en 1942-43. La chapelle est consacrée en 1834.

Chapelle Saint-Alexandre-Nevski (1829-1834), Peterhof. Extérieur

1280px alexandriacapellaChapelle Saint-Alexndre-Nevski, Peterhof. Intérieur

Chapelle gothique dans le peterhof l alexandrie 1306786La chapelle gothique dans le peterhof l alexandrie 1306808C'est en 1816, que, sous la direction de l'architecte, commence la construction de la Nouvelle Garde (Neue Wache) située entre l'Université et l'arsenal, non loin du palais royal. Schinkel opte pour une style classique austère. La double colonnade dorique sans stylobate, n'est pas sans rappelée le bâtiment d'entrée de la Saline Royale de Ledoux. Le fronton triangulaire est orné d'un bas relief à thème mythologique. L'entablement est orné de statues de Victoire. le bâtiment sera achevé en 1818.

Nouvelle Garde (1816-1818), Berlin

1280px neue wache1280px neue wache berlin relief1280px neue wache berlin detail

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×